Master Information, systèmes et technologie (IST-EEA)

M2 Nanosciences

jeudi 3 février 2011, par Administrateur site web master IST-EEA

Responsable de la spécialité
- Arnaud BOURNEL
- courriel arnaud.bournel@u-psud.fr
Secrétariat
- Sophia VINCENT, 01 69 15 65 14
- M2 Nanosciences – Bâtiment 220 – Université Paris-Sud - 91405 Orsay cedex
- courriel secretariat.m2nanosaclay@u-psud.fr
Site internet
http://www.master-nanosciences-saclay.fr
Cohabilitations
Université Paris-Sud, ENS Cachan, Supélec, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Institut d’optique graduate school, Ecole centrale Paris, Ecole Polytechnique
Objectifs scientifiques
La spécialité vise à offrir une formation d’excellence dans le domaine des nanosciences à de futurs doctorants ou ingénieurs issus de filières universitaires ou de grandes écoles. Elle s’appuie sur les compétences présentes dans les laboratoires des structures de recherche de la région Île-de-France Sud ainsi que sur les plateformes technologiques existantes. Elle constitue un projet ambitieux et structurant. Quatre parcours - Nanophysique, Nanodispositifs et nanotechnologies, Nanochimie et International track in nanosciences (en langue anglaise) - constituent une offre de formation nouvelle et de premier plan dans le domaine des nanosciences avec différentes approches s’appuyant sur la physique fondamentale, la physique appliquée, la chimie, les sciences et technologies de l’information et les nanobiosciences.
Objectifs professionnels
De par les compétences acquises en nanophysique et nanooptique, physique et chimie des nanostructures, physico-chimie des surfaces, microscopie, imagerie, procédés de nanofabrication, nanomatériaux et nanobiotechnologies, les métiers visés par cette spécialité sont des métiers très fortement liés au domaine des nanosciences et des technologies émergentes : chercheur et enseignant-chercheur, ingénieur de recherche et développement dans le domaine de l’optique, la nanoélectronique, la chimie, les matériaux, les biosciences, les biotechnologies, la santé…
Les diplômés pourront poursuivre leurs études dans le cadre de la préparation d’un doctorat au sein d’un laboratoire académique ou de recherche industrielle dans le cadre, par exemple, d’un contrat Cifre.
Conditions d’admission
- étudiants ayant validé le M1 en IST-EEA, ou physique fondamentale, ou physique appliquée et mécanique
- étudiants ayant suivi dans un autre établissement un M1 ou une deuxième année d’école relevant du domaine IST-EEA, de la physique, de la physique appliquée ou de la chimie
- ingénieurs diplômés d’une école formant dans le domaine de la spécialité voulant acquérir une formation à et par la recherche
Choix du parcours
Le parcours nanophysique permet aux étudiants attirés par les concepts physiques liés aux dimensions ultimes de développer des compétences théoriques de premier plan. Les étudiants attirés par les applications pourront aborder les nanosciences par l’étude des nanodispositifs pour des applications variées telles que la photonique, la spintronique, la nanoélectronique, les nanosystèmes et les nanobiosciences en partant de la physique pour aller vers la technologie. Les étudiants chimistes aborderont les nanosciences par des aspects variés allant de l’étude des surfaces à la synthèse de matériaux ou l’élaboration de nanostructures et nanodispositifs.
Aspects internationaux
- un parcours en langue anglaise est proposé : International track in nanosciences. Les étudiants pourront venir du parcours de M1 international Physics for optics and nanosciences.
- le stage peut être effectué à l’étranger
Stages
Stage d’une durée minimale de 18 semaines.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0